Jour 7 – Blois – Nantes – 308,8 km + 10 km (189,6 km)

Scroll down to content

Nous nous levons à l’aube pour cette étape qui s’annonce longue et pénible ; 308,8 km tout de même, ce n’est pas un mince affaire. À 6h30, nous sommes tous les cinq au petit-déjeuner …

et à 7h15, nous enfourchons les vélos … jusqu’à la gare qui se trouve au bas de la rue à environ 500m. Nous arrivons en avance comme conseillé par la SNCF mais c’était inutile ; nous sommes les premiers sur le quai n°1 avec 20 minutes d’avance par rapport à l’horaire indiqué.

Ce n’est pas grave, nous faisons la connaissance de deux jeunes filles cyclo-touristes qui rentrent chez elle à Toulouse après une quinzaine de jours passé sur la Loire à vélo et dans une ferme pour du woofing. Les vieux parents que nous sommes ne peuvent s’empêcher de se faire la même remarque : elles sont drôlement jeunes pour partir seules !

Le voyage à vélo, c’est cet esprit de rencontre et d’échange que nous aimons tellement et qui chaque jour nous conduit à converser avec des inconnus autour de notre passion commune : le voyage lent à vélo.

7h39 – le train s’arrête en gare de Blois. J’aperçois le wagon vélo en tête du train et là commence une course contre la montre : le chef du train bondit et vient vers nous – qui avions déjà entrepris de remonter tout le train – pour nous demander de venir rapidement vers le wagon dédié au transport des vélos. Une jeune étudiante est chargée de faire monter les vélos dans le train et elle a à cœur de faire son job correctement mais allez faire entrer des engins comme les nôtres dans le train – pas facile ! Quelques minutes plus tard, les vélos et la remorque sont montés et le train peut démarrer. Le service proposé par la SNCF sur l’interloire est tout simplement génial. Vélos montés, surveillés, attachés et tout cela par la SNCF, c’est super. Je déplore simplement que ce ne soit pas le cas sur d’autres destinations.

Dans le train, ça ne chôme pas : Juju prépare le marathon en arpentant le wagon des dizaines de fois, Elsa et Louise écrivent l’article que vous avez pu lire hier et nous on marche, on dicte, on donne des idées, … Et au milieu de tout cela, nous décidons de prendre un jour de repos à Nantes. On avait en effet planifié un départ immédiat vers la côte mais les filles et nous étant un peu fatigués, on reste à Nantes pour la journée et nous ne repartirons que demain.

10h19 – A notre arrivée, Émilie a un petit coup de moins bien et reste assise devant la gare quelques longues minutes pour reprendre ses esprits ; une baisse de tension sans doute.

Une barre chocolatée plus tard, elle est remise et nous partons en quête de notre camping du jour qui s’avèrera être sur les hauteurs de Nantes à 9 km environ de la gare (détours et égarements compris).

Nous profiterons de la fin d’après-midi pour aller à la découverte de Nantes mais l’ambiance quelque peu trop alcoolisée à notre goût nous pressera vers le retour au camping.

Réponse à la devinette d’hier : il y a 282 cheminées au château de Chambord.

2 Replies to “Jour 7 – Blois – Nantes – 308,8 km + 10 km (189,6 km)”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :