Jours 23 et 24 : Saint-Michel-en-L’Herm – Jard-sur-Mer – 47 km (618,7km)

Scroll down to content

Non, nous n’avons pas mis deux jours pour faire les 47km séparant les deux campings de « La Dive » à Saint-Michel de celui de « La Ventouse » à Jard-sur-Mer. C’est simplement que depuis la grève que nous avons subie, nous avons adapté notre rythme de progression. Si vous avez bien suivi, on ne roule plus qu’un jour sur deux. Cela permet aux filles de profiter du lieu où on s’arrête.

Nous nous sommes arrêtés au camping « La Dive » parce qu’il figure sur la liste des campings « Accueil vélos » de la Vélodyssée. Et quel accueil ?! (Cela ne vous intéressera peut-être pas ici, mais nous ferons la liste des campings et le respect des critères accueil vélo pour le voyageurs à vélo.) La jeune fille à l’accueil fut très sympathique et nous a trouvé immédiatement un emplacement au sein d’une aire à proximité immédiate des sanitaires, de l’accueil, de l’aire de jeux pour les enfants. Impeccable ! Nous nous installons à l’ombre et profitons dans la foulée de la piscine.

À notre retour de la piscine, nous nous apercevons qu’une table (qui était à notre arrivée sur un emplacement) est arrivée sur l’espace commun, cool, nous n’aurons pas besoin de manger par terre. Nous partagerons le repas avec une famille originaire de Landernot qui descend la Vélodyssée depuis Morlaix – une super soirée. Auparavant, j’avais tenté d’acheter des boissons au bar mais la serveuse n’acceptant la carte qu’à hauteur de 15 euros me propose d’acheter plus de boissons et des sucettes pour les enfants – c’est vrai, il faut bien s’hydrater quand on fait du vélo (pour l’accueil personnalisé et attentionné aux cyclistes, c’est raté (c’est le premier point de l’accueil vélo)). Il existe bien un distributeur à « 300m », ça va, ce n’est pas trop loin mais je renoncerai au bout de 500 – nous avons déjà fait 47 km, c’est suffisant. Elle s’est gardé ses boissons et ses sucettes alors même que je lui proposais de payer des glaces pour le dessert et de ne venir les consommer qu’après le repas ce qu’elle a refusé prétextant qu’elle ne faisait pas crédit ?! Je devais être trop fatigué pour comprendre ses explications.

Bref, nous avons passé, une excellente soirée avec nos voisins, parlé vélos, voyages, grands voyages, … et tout le monde est allé se coucher.

Le lendemain, c’est club pour les enfants (matin pour Louise – Jeux de construction et après-midi scoubidous pour Elsa) et intendance pour les parents, piscine, repas de gala (poulet à la vache qui rit, haricots verts, pâtes et yaourts à la vanille pour le dessert – ça change des casse-croûtes au jambon fromage !) et « parc animalier » (je n’en dirai rien). À notre retour de la piscine nous découvrons toute une tribu qui a débarqué à vélos ; ils sont 16 dont 8 adultes et 8 enfants. Vous rappelez-vous de la table de l’espace commun ? Ça va être juste pour le repas du soir et le petit déjeuner ! Nous décidons d’un commun accord d’aller quémander à la réception au moins une table supplémentaire. Et là, nous avons du tomber sur la sœur de la barmaid de la veille (elle est aussi sympathique et compréhensive) car cela semble impossible. C’est un service rendu et il y a normalement déjà deux tables de disponibles (je vous rappelle madame que votre camping est accueil vélo et que pour le moment hormis un tarif identique aux autres pour des emplacements sans aucun doute plus petits, nous n’avons pas trop vu l’accueil personnalisé et attentionné promis). Comme le dira l’un de nos voisins, il doit falloir l’accord du responsable du camping qui se trouve en Chine ou je ne sais où. C’est moche la délocalisation ! Je lui explique que certains campings « Accueil vélos » le font volontiers et elle nous répond qu’elle va voir avec ses gars mais qu’ils n’y sont pas obligés (une ribambelle de tables sont disponibles tout autour de la réception mais elles sont réservées au grand Loto (payant lui) organisé le soir même).

À notre grande surprise, deux tables supplémentaires nous attendront à notre retour de la piscine. Cool ! Merci les gars.

Repas pris et jeux gonflables utilisés jusqu’à la coupure de courant – eh oui, dans ce camping, une personne coupe le jus de je ne sais où alors même que les enfants sont encore à l’intérieur des jeux gonflables et tant pis pour les plus lents, ils mourront d’étouffement dans d’atroces souffrances – non, je déconne. Vous aurez compris que nous n’avons pas trop apprécié ce camping.

Le lendemain, je teste tout de même la réception sur le chargement du portable. En effet, tous les campings jusqu’à présent nous ont gentiment chargé notre portable à la réception pendant que nous remballions tout le campement, tous sauf celui-ci ! Je suis certainement tombé sur la mère cette fois-ci car elle aussi est sympathique. Elle me propose de brancher mon portable sur n’importe quelle prise mais elle ne prend pas la responsabilité d’un éventuel vol ! La boucle étant bouclée, nous nous carapatons le plus vite possible vers Jard-sur-Mer qui propose, sur son site internet, de vrais services pour les cyclistes.

Une belle piste avec un retour en bord de mer, un accueil plus que sympathique à Jard-sur-Mer, et un emplacement au milieu des pins avec une table (merci à David, le conducteur de la voiturette de golf pour sa sympathie et sa réactivité).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :